Pétition pour une école AVEC l’avis des citoyens à Bois d’Amont

(cliquez pour plus d’information et pour signer la pétition)
DÉJÀ PLUS DE 450 signataires en tout (print Et en ligne). Merci ! Ne lâchons rien !

 

 

PROJET COMMUNAL OU PROJET ALTERNATIF ?

Projetcommunal

Le village
Le village
Carrefour des Couenneaux
Carrefour des Couenneaux
Terrain à acquérir (projet alternatif)
Terrain à acquérir (projet alternatif)

 

Les enjeux du projet communal de pôle scolaire à Bois D’Amont sont multiples et vont bien au-delà de la question scolaire, je les ai détaillés dans une lettre ouverte adressée aux habitants de Bois D’Amont.

 

UN CHOIX DIFFICILE S’IMPOSE AUX ELUS SACHANT QUE :

– La population de notre village stagne depuis 2008 avec environ 1 650 habitants (source INSEE)

– En 1996 il y avait 220 enfants scolarisés, 190 en 2015, la tendance est toujours à la baisse puisqu’une classe devrait fermer à la rentrée
Les surfaces utiles des écoles sont aujourd’hui suffisantes mais l’environnement des bâtiments existants n’est pas sécurisé

Aussi, faut-il investir dans un nouveau complexe scolaire ou pouvons-nous améliorer l’existant de manière satisfaisante ?

 

JE ME PRONONCE EN FAVEUR D’UN PROJET ALTERNATIF AU PROJET COMMUNAL DE COMPLEXE SCOLAIRE, EN CONSERVANT LES BATIMENTS EXISTANTS, AVEC L’ACQUISITION INDISPENSABLE D’UN TERRAIN (cf. photo terrain à acquérir ci-dessus) SITUÉ STRATEGIQUEMENT DE MANIERE A SECURISER L’ACCES A L’ÉCOLE G VANDEL ET L’ACCUEIL DE LOISIR

Ce projet, je l’ai adressé à la mairie il y a un an mais je n’ai pas été autorisée à le présenter en commission.

Il prévoit par ailleurs, et après vérification de leur faisabilité, la sécurisation de l’école des guinches ainsi que des adaptations propres à la nouvelle réforme scolaire, sans pour autant générer de nouvelles dépenses de fonctionnement.

Aujourd’hui, nos élus n’ont qu’un choix puisque seul le projet communal a été chiffré

 

 

LE PROJET COMMUNAL

le projet communal, s’il se réalise, aura des conséquences importantes pour la vie de notre village, à savoir ;

1) Son implantation ne règle pas le problème de sécurité à l’entrée et à la sortie des classes et ne fait que le déplacer à proximité d’un autre carrefour routier

2) Le projet de transformation des trois anciens bâtiments scolaires et périscolaires pour un usage commercial et en appartements sociaux, est à mon avis un choix risqué .
De plus, même si la commune fait d’autres choix d’habilitation, nous perdons tous les étages de ces bâtiments pour un usage publique immédiat, car ceux-ci ne seront pas mis aux normes accessibilité

3) Nous perdons environ 4 500 m² d’espace public (lieu d’implantation du projet communal) en centre village susceptibles de répondre à tous les besoins associatifs et sociétaux exprimés par nos concitoyens (locaux de rangement pour les associations, local pour les jeunes, RAM pour les assistantes maternelles, salle de sport …) tous ces besoins qui ne nécessitent pas de « structures lourdes » et qui ont naturellement leur place en cœur de village à condition de maintenir un nombre suffisant d’emplacements de parkings sécurisés pour les usagers

 

J’INVITE LES PERSONNES INTERESSEES A LAISSER UN AVIS / COMMENTAIRE EN CLIQUANT ICI

 

Pascale DURAND